jipebe29 Questions: crampon mizuno

1282 commentaires crampon mizuno

  • jipebe29 photo
    jipebe29 610 • 19/02/2018

    crampon mizuno C'est très curieux : le GIEC/IPCC nous a toujours dit qu'une augmentation du taux de CO2 atmosphérique entraîne mécaniquement une augmentation du taux de vapeur d'eau. Et là, on nous dit le contraire ... Peut-être pour pouvoir faire peur aux citoyens du monde et renforcer la propagande de la Sainte Eglise Réchauffiste ? Je m'interroge ...
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 961 • 14/02/2018

    Ecrire que le CO2 est un polluant est une contre-vérité patente. Je vous rappelle, car vous semblez l'ignorer, ce qui n'est pas acceptable, que le CO2 est gaz de la Vie sur Terre, car, sans lui, pas de photosynthèse et pas d'oxygène. Le traiter de polluant est absurde.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 483 • 13/02/2018

    Ecrire que le CO2 est un polluant est une contre-vérité patente.Je vous rappelle, car vous semblez l'ignorer, ce qui est inacceptable, que le CO2 est gaz de la Vie sur Terre, car, sans lui, pas de photosynthèse et pas d'oxygène. Quant à son action sur la température, c'est une hypothèse arbitraire, non prouvée, et réfutée par les lois de la physique.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 429 • 13/02/2018

    Le CO2 n'est pas un polluant, mais gaz de la Vie sur Terre, car nécessaire à la photosynthèse. Le taux actuel de CO2 atmosphérique est bénéfique : la planète reverdit, les rendements des récoltes sont meilleurs. Quant à son action présumée sur la température, c'est une hypothèse non prouvée, réfutée par les lois de la thermodynamique et la théorie cinétique des gaz. Il suffit, pour en être convaincu, se rappeler que, lors des 600 derniers millions d'années, le taux moyen a été de 2000 ppm (400 ppm actuellement) avec un maximum de 8000 ppm au Cambrien, sans que cela n'engendre un réchauffement cataclysmique et irréversible.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 557 • 17/01/2018

    Au-delà de 90 km/h, la vitesse en bout de pale, fonction du rayon et du vent, peut atteindre 300 km/h et la force centrifuge peut faire exploser les pales.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 542 • 17/01/2018

    El Hiero, autonome avec l'éolien ? Officiellement oui, car il ne faut surtout pas dire que c'est un échec, mais pas dans les faits. Voir la fin de ce document : https://blogs.mediapart.fr/jean-pierre-bardinet/blog/120417/reponses-ecologiquement-tres-incorrectes-sur-les-enr-intermittentes
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 161 • 17/01/2018

    1) Le stockage des fortes énergies, à prix compétitif ? Un doux rêve depuis 50 ans... Comme Saint Thomas, je demande à voir... 2) Si les pales sont plus grandes, il est certes possible de produire un peu avec moins de vent, mettons 10 km/h au lieu de 20 km/h. . Mais le problème est que l'éolienne ne peut plus supporter une vitesse de vent de 90 km/h, donc la vitesse maximum devrait être au mieux de 80km/h. Ce que l'éolien gagne d'un côté, elle le perd de l'autre. 3) Le foisonnement est une chimère. Un anticylone de 2000 à 3000 km de diamètre peut recouvrir toute l'Europe, comme cela arrive assez régulièrement, alors là, la production de l'éolien est quasiment nulle.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 202 • 31/12/2017

    Contrairement à ce qu’ont fait Hollande et Macron, qui n’ont écouté que la mouvance jouzélienne inféodée aux thèses du GIEC/IPCC, Trump a eu l’intelligence de consulter des avis contradictoires de scientifiques (même celui d’Al Gore, malgré le fait qu’il n’ait aucune compétence scientifique) et il en a conclu que la science du GIEC est en fait de la pseudo-science et que les politiques climat-énergie lancées par Obama sont nuisibles à l’économie américaine, alors que nos politiques climat-énergie le sont à l’économie française.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 869 • 31/12/2017

    Contrairement à ce qu’ont fait Hollande et Macron, qui n’ont écouté que la mouvance jouzélienne inféodée aux thèses du GIEC/IPCC, Trump a eu l’intelligence de consulter des avis contradictoires de scientifiques (même celui d’Al Gore, malgré le fait qu’il n’ait aucune compétence scientifique) et il en a conclu que la science du GIEC est en fait de la pseudo-science et que les politiques climat-énergie lancées par Obama sont nuisibles à l’économie américaine. Trump est donc en guerre, non pas contre la science, mais contre la pseudo-science GIECquienne adulée par nos politiques, nos médias et nos écologistes politiques.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 274 • 31/12/2017

    Quand il y a une vague de chaleur quelque part, même sur une durée brève, même sur une zone limitée, alors les trompettes politico-écolo-médiatiques se précipitent en choeur pour nous affirmer, sans aucun scrupule, que c’est LA preuve irréfutable du terrrrrible réchauffement climatique anthropique. Je trouve donc que Trump a parfaitement raison de se moquer des méthodes de cet alarmisme délirant en procédant de même, mais en inversé...
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 908 • 31/12/2017

    Contrairement à ce qu’ont fait Hollande et Macron, qui n’ont écouté que la mouvance jouzélienne inféodée aux thèses du GIEC/IPCC, Trump a eu l’intelligence de consulter des avis contradictoires de scientifiques (même celui d’Al Gore, malgré le fait qu’il n’ait aucune compétence scientifique) et il en a conclu que la science du GIEC est en fait de la pseudo-science et que les politiques climat-énergie lancées par Obama sont nuisibles à l’économie américaine. Trump est donc en guerre, non pas contre la science, mais contre la pseudo-science GIECquienne adulée par nos politiques, nos médias et nos écologistes politiques.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 176 • 31/12/2017

    Quand il y a une vague de chaleur quelque part, même sur une durée brève, même sur une zone limitée, alors les trompettes politico-écolo-médiatiques se précipitent en choeur pour nous affirmer, sans aucun scrupule, que c’est LA preuve irréfutable du terrrrrible réchauffement climatique anthropique. Je trouve donc que Trump a parfaitement raison de se moquer des méthodes de cet alarmisme délirant en procédant de même, mais en inversé...
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 226 • 30/12/2017

    Depuis des années, on nous bassine avec un alarmisme qui confond météo et climat. Ceux qui tirent à boulets rouges sur Trump feraient bien de battre leur coulpe et de s'excuser pour nous avoir honteusement trompé.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 481 • 30/12/2017

    Contrairement à ce qu’ont fait Hollande et Macron, qui n’ont écouté que la mouvance jouzélienne inféodée aux thèses du GIEC/IPCC, Trump a eu l’intelligence de consulter des avis contradictoires de scientifiques (même celui d’Al Gore, malgré le fait qu’il n’ait aucune compétence scientifique) et il en a conclu que la science du GIEC est en fait de la pseudo-science et que les politiques climat-énergie lancées par Obama sont nuisibles à l’économie américaine. Trump est donc en guerre, non pas contre la science, mais contre la pseudo-science GIECquienne adulée par nos politiques, nos médias et nos écologistes politiques. Notre doux pays de France, qui fut celui des Lumières, est à présent celui de la Pensée Unique et de l’obscurantisme.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 776 • 30/12/2017

    Quand il y a une vague de chaleur quelque part, même sur une durée brève, même sur une zone limitée, alors les trompettes politico-écolo-médiatiques se précipitent en choeur pour nous affirmer, sans aucun scrupule, que c’est LA preuve irréfutable du terrrrrible réchauffement climatique anthropique, en oubliant fort commodément de préciser qu’il n’a été, somme toute, que de +0,7°C en 130 ans. Je trouve donc que Trump a parfaitement raison de se moquer des méthodes de cet alarmisme délirant en procédant de même, mais en inversé...
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 579 • 30/12/2017

    Contrairement à ce qu’ont fait Hollande et Macron, qui n’ont écouté que la mouvance jouzélienne inféodée aux thèses du GIEC/IPCC, Trump a eu l’intelligence de consulter des avis contradictoires de scientifiques (même celui d’Al Gore, malgré le fait qu’il n’ait aucune compétence scientifique) et il en a conclu que la science du GIEC est en fait de la pseudo-science et que les politiques climat-énergie lancées par Obama sont nuisibles à l’économie américaine. Trump est donc en guerre, non pas contre la science, mais contre la pseudo-science GIECquienne adulée par nos politiques, nos médias et nos écologistes politiques. Notre doux pays de France, qui fut celui des Lumières, est à présent celui de la Pensée Unique et de l’obscurantisme.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 690 • 30/12/2017

    Quand il y a une vague de chaleur quelque part, même sur une durée brève, même sur une zone limitée, alors les trompettes politico-écolo-médiatiques se précipitent en choeur pour nous affirmer, sans aucun scrupule, que c’est LA preuve irréfutable du terrrrrible réchauffement climatique anthropique, en oubliant fort commodément de préciser qu’il n’a été, somme toute, que de +0,7°C en 130 ans. Je trouve donc que Trump a parfaitement raison de se moquer des méthodes de cet alarmisme délirant en procédant de même, mais en inversé...
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 104 • 14/12/2017

    En tout cas, je félicite David Pujadas pour sa conduite de la réunion lors de l'intervention de notre Président de l'Association des Climato-réalistes, Benoît Rittaud. Il l'a laissé s'exprimer sans le couper à tout bout de champ, et sans laisser Mme Autissier l'interrompre, ce qui est rare quand la Pensée Unique climat-énergie est mise à mal par les observations.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 352 • 13/12/2017

    Dénoncer les mensonges de WWF est une excellente chose. Bravo !
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 861 • 13/12/2017

    Les modèles numériques sont incapables, sauf tripatouillage paramétrique, de retrouver le réchauffement 1910-1940 avec une faible augmentation du CO2 ou le refroidissement 1950-1978 lors des Trente Glorieuses, fortement émettrices de CO2. Ils sont incapables d'être en cohérence avec le hiatus de température (palier) depuis le début des années 2000, car leurs projections ne cessent de diverger des observations, ce qui confirme que leur crédibilité est nulle, tout comme les thèses hypothétiques du GIEC/IPCC qui en sont le socle. En fait, nul ne peut dire si le climat va se réchauffer ou non. Selon les cycles climatiques de 60, 230 et 1000 ans, bien documentés et faisant l’objet de plusieurs publications, mais totalement ignorés du GIEC/IPCC, nous devrions aller vers un refroidissement.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 709 • 13/12/2017

    La sensibilité climatique (augmentation de température pour un doublement du taux de CO2) était estimée à environ 3°C dans les années 2000, puis elle a régulièrement été chiffrée à la baisse. Les dernières publications scientifiques la chiffrent à +0,6°C. Il semble qu'elle tende vers zéro, ce qui serait cohérent avec ce qui s’est passé au cours des 600 derniers millions d’années : la moyenne du taux de CO2 dans l’atmosphère y a été de 2000 ppm, et aucun réchauffement cataclysmique et irréversible ne s’est produit, ce qui confirme que la sensibilité climatique est en fait nulle. Le taux actuel de 400 ppm est en fait faible et la végétation souffre de manque. Mais toute augmentation du taux de CO2 atmosphérique est bénéfique pour la végétation et les rendements des récoltes, donc pour réduire la faim dans le monde.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 753 • 13/12/2017

    1) Le CO2 est-il un polluant ? Non, c’est le gaz de la vie, indispensable à la photosynthèse. Davantage de CO2= verdissement de la planète et meilleures récoltes. 2) Dans une serre, les échanges de chaleur se font par convection et quasiment pas par radiation IR (cf expérience de Wood). C'est quoi un gaz à effet de serre, alors ? 3) Le taux de CO2 atmosphérique est de 0,04%. Marginal. Celui de la vapeur d’eau varie de 1% à 4%... 4) Le CO2 a deux petites fenêtres d'absorption/émission, alors que ce n'est pas le cas de la vapeur d'eau qui a un large spectre. 5) Les anciennes mesures thermométriques étaient peu nombreuses et peu précises, car leur usage était pour la météo qui travaille avec des précisions de +/-0,5°C au mieux. Donc les températures de la fin du 19ème siècle et du début du 20ème sont à prendre avec des pincettes.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 271 • 13/12/2017

    Les océans montent en moyenne de 1-1,5 mm/an, sans aucune accélération Notons que, selon les mesures par marégraphes depuis 1992, gérées par le Bureau Of Meteorology australien il n’y a eu aucune montée de niveau océanique aux Fidji, ce qui réfute les affirmations mensongères du Président de la COP23. Voir page 28 http://www.bom.gov.au/ntc/IDO60101/IDO60101.201408.pdf
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 283 • 13/12/2017

    L'indice ACE, qui mesure l’énergie cumulée des ouragans/typhons/cyclones, diminue depuis environ 10 ans et a retrouvé son niveau des années 1975. Voir « mythes et légendes I et II » sur le site Pensée Unique.
    poster

  • jipebe29 photo
    jipebe29 531 • 13/12/2017

    Quand des financiers et des idéologues se mêlent de science et de technologie, comme cela est le cas pour les plans climat-énergie, on peut être assurés que leurs actions se feront au détriment des ménages et des économies des pays. Ainsi, quand l'Etat actionnaire se mêle de ce qui sort de son champ de compétences avec le plan solaire EDF de 30GW, c'est une catastrophe environnementale (260 km2 de surface utilisée), technique (intermittence, faible facteur de charge, taux de couverture garanti nul, déséquilibre du réseau électrique...) et économique (prix du kWh et impact sur le pouvoir d’achat des ménages et la compétitivité des entreprises), car ce plan solaire procède de l'idéologie et non de la raison.
    poster