Result: Contre Parcoursup et la clochardisation des facs, l'exemple breton

Contre Parcoursup et la clochardisation des facs, l'exemple breton

12/02/2018Posté par Isamoux

 

74 réponses cronos guillermo del toro

  • disqus_Amiih2AmUw photo
    paulau 353 • 18/02/2018

    cronos guillermo del toro D 'accord avec Citoyen Lambda • , en ajoutant que l 'indiscipline dans les classes empêche ceux qui n 'ont pas d 'aide à la maison de profiter à plein du seul lieu qui diffuse , pour eux , l ' instruction : l ' école.

  • marianne-2bbc621dc78b4d3b5365996df9566d75 photo
    Subcommandante Snafu 905 • 16/02/2018

    Si votre neveu fait deux erreurs par ligne, mais que son texte reste compréhensible et à peu près construit, il est déjà très au dessus de la moyenne des collégiens.

  • marianne-a821a161aa4214f5ff5b8ca372960ebb photo
    Citoyen Lambda 32 • 16/02/2018

    Pour le moment, on ferme les yeux...

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 225 • 16/02/2018

    Pour vous non, mais pour moi oui. Une "chose" intelligente mal rédigée et bourée de fautes d'orthographe ne retient pas la même attention car elle demande un effort de "déchiffrage", et est souvent incompréhensible. Elle peut même conduire à des erreurs d'interprétation. Sinon, tous les ouvrages (romans, presse, etc.) contiendraient des fautes, or ce n'est pas le cas. Cela témoigne aussi du niveau scolaire (voire de culture) de notre interlocuteur. Les dictées, les règles de grammaire, de conjugaison et d'orthographe s'apprennent au primaire. Et la langue à l'oral comme à l'écrit est un moyen de communication essentiel pour se faire comprendre des autres. Donc il faut une base commune pour un minimum de compréhension. P. S : si vous regardez mon post précédent, j'ai dit que la forme et le fond avait la même importance. Je n'ai pas "mis en avant" la forme, comme vous le dites. Même en écrivant bien, certains ne comprennent pas, alors s'il y a des fautes d'orthographe en sus...

  • lumain photo
    lumain 51 • 16/02/2018

    Non cela n'a pas la même importance. Une ânerie écrite avec l'orthographe la plus parfaite, restera une ânerie. La mise en avant de la forme sur le fond, c'est la base de la propagande, de la manipulation, etc...

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 768 • 15/02/2018

    C'est ce que pensent en effet les ânes. Par contre, il ne faut pas dénaturer la version de Voltaire. On ne peut pas, impunément, reprendre à son compte des citations célèbres pour les dévoyer de leur sens juste parce qu'ainsi, elles servent nos propos. Et je pense que le fond et la forme ont la même importance. Si vous relisez la charte, vous verrez qu'ils en parlent.

  • lumain photo
    lumain 614 • 15/02/2018

    Cela est autant valable pour l'orthographe . Certains ignorants, faute de pouvoir argumenter, attaquent l’autre sur l'orthographe. Oui les ânes sont partout, certains connaissent plus l'orthographe, que les sujets discutés sous les articles.

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 465 • 15/02/2018

    Alex Corbière= roquet à la pensée binaire qui ne fait rien avancer. Et dire qu'il est député!

  • marianne-a821a161aa4214f5ff5b8ca372960ebb photo
    Citoyen Lambda 376 • 15/02/2018

    C'est tout à fait ça. L'analyse des Diafoirus du pédagogisme qui ont initié ces réformes était fausse. Ils ont supposés que c'est "la sélection" qui était la cause du fort taux de reproduction sociale par l'école, alors que cette sélection n'était qu'un constat et le résultat du niveau des élèves. Ils ont donc élaboré une théorie dans laquelle la suppression de "la sélection" (du moins jusqu'au bac) était censée rétablir "l'égalité des chances". Ils ont cru que le thermomètre était la cause de la fièvre. Les conséquences, on les constate aujourd'hui : - pour justifier l'absence de sélection, on abandonne les élèves en difficulté à leur sort en les laissant poursuivre leur cursus quel que soit le niveau qu'ils ont atteint et on les envoie dans la classe supérieure en sachant très bien qu'ils n'ont aucune chance de rattraper leur retard. On les sacrifie sur l'autel de l'idéologie. Pour limiter la casse et que ça ne voie pas trop, on diminue alors fortement le niveau d'exigence et les ambitions éducatives. - les élèves moyens se trouvent face à une école de moins en moins exigeante, et sont entraînés dans une spirale descendante, où les habitudes d'efforts ne sont pas prises, beaucoup d'entre eux s'alignant finalement sur un niveau à peine meilleur que celui des élèves en difficulté, sachant que ce médiocre niveau les conduira de toute façon au bac. Bac dévalué, ne garantissant aucunement la capacité des élèves à poursuivre un cursus dans l'enseignement supérieur. Parmi ces élèves moyens se trouvent beaucoup de jeunes issus des milieux modestes, que l'environnement familial ne sait pas accompagner et motiver, et qui il y a encore quelques années se seraient retrouvés parmi les élèves brillants, parce que l'école les y poussaient. Ce sont eux qui manquent aujourd'hui à l'appel de la promotion sociale par l'école. Eux aussi sont des jeunes sacrifiés sur l'autel de l'idéologie. - les bons élèves, du moins ceux qui peuvent être accompagnés par un environnement familial favorable, échappent partiellement au désastre parce que ce que ne fait plus l'école est fait par la famille, par le choix de cursus parallèles (écoles privées payantes) ou par des cours particuliers. Ayant acquis en dehors de l'école le niveau nécessaire, ils réussissent eux, leur cursus. La reproduction sociale par l'école retrouve aujourd'hui les niveaux qu'elle avait dans les années 50.

  • marianne-a821a161aa4214f5ff5b8ca372960ebb photo
    Citoyen Lambda 252 • 15/02/2018

    Votre bon sens vous tuera !! Vous savez bien que sur ce sujet, quand la réalité ne correspond pas à la théorie, c'est la réalité qui a tort.

  • disqus_Ebgg6CvszN photo
    Christophe 126 • 15/02/2018

    La sélection à l'entrée à l'université existe depuis 200 ans; elle s'appelle le baccalauréat, qui est le premier diplôme universitaire. Depuis 30 ans, on a fait en sorte que presque tout le monde l'ai; il faut donc en assumer les conséquences (université et écoles pas adaptés au nombre, élèves pas au niveau réel, pléthore dans des filières où il n'y a pas de débouchés,...). Pourquoi lutter contre la "sélection" si sa destruction est la cause des problèmes d'aujourd'hui? La question n'est pas tant le nombre, que comment rattraper le niveau "perdu" en amont (enfin, il n'a pas été vraiment perdu par les intéressés, puisqu'il n'a jamais été atteint par eux mêmes, ce terme ne valant que pour la comparaison entre 2 générations - 30 ans d'écart)? Et je ne parle pas dans le vide: j'ai un neveu qui semble se débrouiller au collège, que j'ai aidé pour ses devoirs il y a quelques mois: il m'a montré un texte de 6 lignes qu'il avait écrit, j'ai recensé une douzaine d'erreurs (2 par ligne)... et quand je lui en faisais remarquer une ou deux, ça ne le concernait visiblement pas du tout - et j'ai compris qu'en classe le prof ne mettait donc aucune exigence sur le sujet. J'en suis resté bouche-bée, et ai eu mal au coeur et le vertige en pensant à ce que ça devait être pour ceux qui étaient plus proches du bas du classement.

  • londutoit photo
    Léon Dutoit 331 • 14/02/2018

    ".....les classes prépas. Nous pouvons donc juger sur pièces. L’on constate alors ceci : tandis que les cadres ne pèsent qu’environ 15% de la population française, leurs enfants, financièrement privilégiés, pèsent la moitié des effectifs de ces classes." Faudrait peut-être se demander quelle en est la cause. Elle vient de l'échec des enseignements primaire et secondaire, ce qui renforce la position de ceux qui par leur famille peuvent avoir plus d'éducation. Ces échecs sont dûs en grande partie à l'absence de vraie sélection dans le primaire et le secondaire, qui permettait dans le passé d'extraire les meilleurs éleèves des classes populaires et de les faire progresser. A coup de "démocratisation" dans le primaire et le secondaire on a fermé l'accès des classes populaires aux études supérieures, en les maintenant à un niveau très bas.

  • alankin photo
    Alan Kin 455 • 14/02/2018

    business schools 100% privées? , alors pkoi pas Cliniques privées 100% privées, idem pour l'enseignement privé maternelle collège secondaire. déjà que la France a de bons techniciens mais ne sait pas vendre, rien de mieux que de sortir la BS de tout financement public, forcément.

  • marianne-f0d32cf77a38c457f1be96885face8a5 photo
    Jean-louis Charpal 261 • 14/02/2018

    Globalement partisan du programme de la France Insoumise, je ne suis pas trop d'accord avec Thomas Guénolé sur le sujet qu'il évoque. Il est des cas, certes,où l'échec du système d'enseignement provient d' un manque flagrant et inacceptable de moyens. C'est le cas par exemple de l'enseignement professionnel qui peut donner des formations valables débouchant sur un emploi, mais qui ne peut donner toute sa mesure parce que les crédits et les moyens ne sont pas à la hauteur des besoins et des enjeux. C'est le cas aussi des zones défavorisées qui pourraient donner de meilleurs résultats si le personnel nécessaire était recruté. Mais il ne faut pas occulter les autres problèmes. A savoir que trop d'élèves , du fait d'un pédagogisme destructeur maintes fois dénoncé, ne maîtrisent pas parfaitement la lecture et l'expression écrite, comme cela devrait être la règle pour pouvoir poursuivre des études avec succès. Il y a aussi tous les nombreux problèmes d'orientation : bien trop d'élèves au lieu d'être orientés vers des filières débouchant sur des emplois, poursuivent des études trop théoriques dont on sait d'avance qu'elles ne déboucheront sur rien d'autre que pôle emploi. Il est donc inaproprié, pour être poli, de vouloir que tout le monde ait bac + 5 ou 6 sans pouvoir ensuite gagner décemment sa vie et sans pour autant avoir acquis une niveau culturel et de connaissances en rapport avec les années d'études accomplies. Mieux vaut avoir un niveau d'études moins important quantitativement en terme d'années passées sur les bancs de l'école et de l'université et avoir un bon niveau de maîtrise de l'expression écrite et plus généralement des savoirs fondamentaux de base, une culture générale satisfaisante et des savoirs techniques ou professionnels en prise sur la réalité des besoins de la société. L'analyse d'un militant comme Thomas Guénolé - sympathique par ailleurs - a donc tout intérêt à s'affiner et à se préciser et à être moins démagogique et lacunaire.

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 255 • 14/02/2018

    L'écriture ce n'est pas l'orthographe. Et Voltaire parlait ici de calligraphie. Donc "quand on ne sait pas, il vaut mieux se taire que d'étaler son ignorance". Jean Guitton. A méditer. Décidément, les ânes sont partout...

  • lumain photo
    lumain 442 • 13/02/2018

    "L'écriture est la science des ânes. " Voltaire Un littéraire qui critique la mécanique quantique, qu'il ne connait pas, avec un français parfait et châtié restera toujours un ignorant sur le sujet.

  • lumain photo
    lumain 970 • 13/02/2018

    Visiblement la politique universitaire ressemble à la célèbre maxime : "Si tu veux tuer ton chien accuses le d'avoir la rage" Facile de prétexter le sureffectif quand on réduit les postes alors que le nombre d'étudiants augmente. Il y a du foutage de gueule dans l'air.

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 363 • 13/02/2018

    Entre vos jambes? Reprenez-vous.

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 160 • 13/02/2018

    C'est vous qui vouliez être tranquille et qui êtes toujours entre mes jambes!

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 999 • 13/02/2018

    Si la sélection ne se fait pas à l'entrée, elle se fait à la sortie et sur le marché du travail! Qu'est ce qu'on fait, on ferme les yeux, on continue?

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 713 • 13/02/2018

    Si la sélection ne se fait pas à l'entrée, elle se fait à la sortie et sur le marché du travail!

  • sergio_velo photo
    sergio velo 750 • 13/02/2018

    Paupérisation systemique !!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 374 • 13/02/2018

    Un "vieil aigris"? Whaou... Bon, maintenant j'espère que vous irez la prendre cette verveine parce que je crois que niveau agitation....vous me battez à plate couture. :D Une petite dédicace : "a bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto"

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 334 • 13/02/2018

    Vous revenez à la charge gonfler d'orgueil et méprisant comme depuis le début celui qui fait aussi des fautes d'orthographe à du mal à le reconnaître et qui fait la leçon après! Vous ne seriez pas un peu acariâtre ou un vieil aigris? Vous auriez prendre un verveine depuis tout à l'heure. Vous comptez revenir encore à la charge combien de fois? Quand je vous dis que vous êtes un petit nerveux!

  • private photo
    Resc ● private 733 • 13/02/2018

    Pas faux!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 160 • 13/02/2018

    Voir mon commentaire plus haut. Petit nerveux, gros nerveux, effrayant pas effrayant, tout ce que vous voulez du moment que j'ai la paix. Je n'aime ni les moustiques ni les moucherons qui tournent autour de moi.... Et encore moins ceux qui font d'énormes fautes d'orthographe. La lecture de leurs propos devient vite indigeste. Bonne journée Chaussette.

  • marianne-2bbc621dc78b4d3b5365996df9566d75 photo
    Subcommandante Snafu 792 • 13/02/2018

    Elles existent en effet, mais ne sont probablement pas assez nombreuses par rapport aux places de fac "normales". C'est pour ça que je mets qu'il en faudrait plus.

  • marianne-a821a161aa4214f5ff5b8ca372960ebb photo
    Citoyen Lambda 272 • 13/02/2018

    Tant qu'on considérera les emplois ouvriers comme "peu qualifiés" (je suis ingénieur et serais bien incapable de faire un travail de plombier, ou de mécanicien auto, ou de technicien mécanique de précision), on ne s'en sortira pas.

  • marianne-a821a161aa4214f5ff5b8ca372960ebb photo
    Citoyen Lambda 385 • 13/02/2018

    Tout à fait d'accord. Et la plupart de ces BTS et tous les IUT sont publics et gratuits (ou à coût modéré). D'ailleurs, beaucoup de bacheliers préfèrent passer par ces filière spuis rejoindre ensuite via une licence pro un cursus en Master, plutôt que d'entrer dans le "grand foutoir" de la L1 universitaire.

  • marianne-a821a161aa4214f5ff5b8ca372960ebb photo
    Citoyen Lambda 251 • 13/02/2018

    L'université c'est souvent le dernier recours des bacheliers qui n'ont pas le niveau pour être admis en BTS/IUT...

  • marianne-a821a161aa4214f5ff5b8ca372960ebb photo
    Citoyen Lambda 708 • 13/02/2018

    Toujours ce même aveuglement... Les enfants des milieux modestes avaient plus accès aux études supérieures dans les années 70 qu'aujourd'hui. Et même si ça n'était pas parfait, c'était mieux. Quant à "avoir accès aux études supérieures", ça ne sert à rien, ce qu'il faut, c'est les réussir. Or, on constate que la sélection qui a été refusée auparavant, se fait forcément à un moment donné, sur les compétences et la capacité à travailler. Beaucoup de ceux qui aujourd'hui "ont accès" à l'enseignement supérieur en sortent au bout de un an ou deux en situation d'échec. Rétablissons un vrai bac sélectif, qui obligera tout le cursus scolaire depuis le primaire à faire l'effort de restaurer la notion "d'effort scolaire", et on verra, O miracle, que beaucoup de jeunes issus de familles modestes, retrouveront le chemin d'une réussite scolaire que les réformes mises en place depuis 30 ans leur interdisent. M. Guénolé, vous vous trompez de combat. La réussite scolaire (et donc l'ascenceur social qui va avec) des jeunes des milieux modestes ne repartira qu'avec un retour à une école ambitieuse et exigeante, et pas à au grand laissez-aller des dernières décennies. Vous croyez défendre la cause de ces jeunes, vous ne faîtes que les enfoncer un peu plus.

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 564 • 13/02/2018

    Je n'ai fait aucune faute Chaussette mais si cela vous fait du bien de le penser, faites donc. Et vous, vous êtes définitivement un cas perdu...c'est désespérant. Il ne s'agit pas de mauvaise foi. Essayez d'être plus attentif (ou attentive) ou demandez directement à Subcommandante de vous expliquer ce qu'il a voulu dire. Vous verrez mieux votre erreur.

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 754 • 13/02/2018

    Misère... Prenez le pour un conseil. Vous n'avez toujours pas relu l'échange et compris ce que dit Subcommandante....

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 386 • 13/02/2018

    Je ne vous permets pas de me tutoyer. J'ai essayé d'être patient. Mais vous n'avez toujours pas compris où vous faisiez erreur. Je pense que la verveine sera plus adaptée dans votre cas!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 712 • 13/02/2018

    Si vous voulez. Tout ce que vous voulez, du moment que vous me laissez tranquille.... Petit nerveux, gros nerveux, je prends....je n'aime pas les moustiques.

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 851 • 13/02/2018

    Il ne s'agit pas d'orthographe là! Relisez votre réponse à Subcommandante. Vous n'avez manifestement pas compris! Et si, mon orthographe est bien meilleure que la vôtre. Heureusement....(soupir énorme).

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 510 • 13/02/2018

    (Rigole)... vous en arrivez encore à l'invective! Petit nerveux!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 299 • 13/02/2018

    (gros soupir). On n'est pas mercredi pourtant...

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 891 • 13/02/2018

    Vous êtes un petit nerveux! Vous ne supportez pas la contradiction? Quelle ouverture d'esprit, quel esprit de dialogue, débat... Effrayant!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 70 • 13/02/2018

    Mais non, relisez un peu! Je n'arrête pas de vous le dire!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 997 • 13/02/2018

    Ne cherchez pas à vous discréditer encore plus. Vous avez vraiment envie de me faire perdre du temps.

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 485 • 13/02/2018

    Vous êtes de mauvaise foi!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 697 • 13/02/2018

    Dans vos rêves peut-être.

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 609 • 13/02/2018

    Encore non. Oh purée, même là...

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 51 • 13/02/2018

    C'est bien, vous avez déjà pensé à VOUS corriger!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 964 • 13/02/2018

    Non. Oui, je suis sûr.

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 423 • 13/02/2018

    Idem, vous avez corriger!

  • disqus_C8THJyHWKU photo
    Chaussette 709 • 13/02/2018

    Vous venez de corriger!

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 26 • 13/02/2018

    Non. Pas le temps.

  • disqus_VawvQdCRrs photo
    Sge 744 • 13/02/2018

    Oui.



Envoie ton commentaire